Santé et bien-être, quel lien entre les deux ?

Chaque mois de janvier nous avons pour habitude de nous souhaiter les meilleurs vœux pour la nouvelle année qui commence. Parmi ces vœux, une bonne santé. Découvrez dans cet article quel lien il existe entre santé et bien-être et comment ils s’affectent l’un et l’autre.

La santé, premier vœu des français ?

Selon une étude réalisée par IFOP fin 2014, la santé arrive au sommet des vœux partagés. En effet, 96 % des français interrogés déclaraient souhaiter une bonne année et une bonne santé à leurs proches.

Ainsi pour de nombreux français, la santé semble être une priorité absolue dans la quête du bonheur. Cette même étude dévoile également que pour 71 % des répondants, la santé est la clé du bonheur, devant l’amour (50%), le fait d’avoir des enfants (29%) ou de gagner suffisamment d’argent (21%).

On peut donc légitimement se demander quel lien existe-il entre santé et bonheur (ou bien-être) ? Sommes-nous plus heureux lorsque nous sommes en bonne santé ou est-ce parce que nous sommes heureux que nous sommes en meilleure santé ?

Comme vous le verrez par la suite, la réponse à ces questions est affirmative. Il existe une relation de réciprocité entre la notion de santé et celle de bonheur (ou bien-être).

Quand la santé va, tout va !

Selon Arthur Schopenhauer, philosophe allemand « Les neuf dixième de notre bonheur reposent exclusivement sur la santé.

Avec elle, tout devient source de plaisir ; sans elle, au contraire, nous ne saurions goûter un bien extérieur, de quelque nature que ce soit ; même les autres biens subjectifs, tels que les qualités de l’intelligence, du cœur, du caractère, sont amoindris et gâtés par l’état de la maladie. 

Aussi n’est-ce pas sans raison que nous nous informons mutuellement de l’état de notre santé et que nous nous souhaitons réciproquement de nous bien porter, car c’est bien là en réalité ce qu’il y a de plus essentiellement important pour le bonheur humain.

Il s’ensuite donc qu’il est de la plus insigne folie de sacrifier sa santé à quoi que ce soit, richesse, carrière, études, gloire, et surtout à la volupté et aux jouissances fugitives. Au contraire, tout doit céder le pas sur la SANTE. » Aphorisme sur la sagesse de la vie.

Les effets du bonheur sur la santé.

« Je me suis mis à être un peu gai parce que cela est bon pour la santé. » Voltaire

Il paraît qu’être heureux, c’est bon pour la santé ? Deux chercheurs américains ont publié en 2011 une synthèse de 160 études portant sur le bien-être, la longévité et la santé dans la revue Applied Psychology. Ces études ont démontré que les personnes heureuses ont plus de chance de vivre plus longtemps et d’être en meilleure santé que les autres.

Voici quelques quelques exemples :

– Le fait de sourire envoie au cerveau un message positif qui permet de diminuer la production des hormones du stress et d’augmenter celles liées à la bonne humeur. Cet acte si simple à réaliser permet également de ralentir le rythme cardiaque et d’abaisser la pression artérielle.

– Le fait d’être optimiste permettrait aussi de vivre plus vieux et en meilleure santé.

– A contrario, le stress, les émotions négatives peuvent engendrer des dysfonctionnements et des maladies « la peur, le stress, l’angoisse sont à mettre en relation avec l’énergie des reins, endroit où se trouve justement la batterie de l’organisme, les défenses immunitaires, les facultés d’adaptation et l’immense pouvoir d’auto guérison de l’organisme. Je vous laisse seul juge des conséquences que l’on peut tirer des peurs et des angoisses qui nous sont assénées quotidiennement. » Jean PELISSIER

Voici l’avis de Lionel Coudron, médecin français « Le corps et l’esprit sont en interaction permanente. Le cerveau, les pensées, les croyances influencent le fonctionnement du corps. La charnière, ce sont nos émotions qui se manifestent dans le corps par des sensations et induisent des modifications à tous les niveaux : le fonctionnement des organes (cœur, poumons, estomac…), le système endocrinien, le système immunitaire, et même le système ostéo-musculaire, en mettant les muscles en tension. Quelle que soit la pathologie, les perturbations émotionnelles constituent un facteur aggravant. Dans certains cas, elles sont un élément déclenchant. La peur, la tristesse, la colère, le stress peuvent, par exemple, provoquer des troubles du sommeil, qui eux-mêmes génèrent un cortège de pathologies associées : risque cardio-vasculaire, respiratoire, allergique, métabolique… »

Il faut donc prioritairement travailler sur vos émotions et votre état d’esprit si vous voulez améliorer votre santé car le fait d’être heureuses est l’une des clés pour être en bonne santé et vivre plus longtemps. 

Mais que signifie être heureuses ? C’est quoi le bonheur ? Comment être heureux ? Ces questions très intéressantes feront l’objet d’un prochain article, donc surtout restez connectées !

En attendant vous pouvez consulter cet article qui vous apportera quelques conseils pour rester en bonne santé (et donc vous l’aurez compris être heureuses !)

Cet article vous a plu ? Vous a été utile ? Vous a fait réfléchir ? N’hésitez pas à donner votre avis  en commentaire !

Lien entre santé et bien-être